Santé des Pieds au Tango : Comment en prendre bien soin ?

28 Fév 2013 | Santé | 0 commentaires

1. De l’importance de la santé des pieds au Tango

La pratique du Tango Argentin, comme celle des autres danses de salon (salsa, flamenco, valse, paso-doble…) ou tout autres activités sportives, suppose l’apport de soins des pieds. S’il est souvent négligé, il n’en demeure pas moins très sollicité ; après tout, ne dit-on pas que le tango c’est la marche ?

La santé des pieds au Tango n’impose pas mais, à tout le moins, présuppose le port de chaussures adaptées pour les femmes et les hommes, à des fins pratiques, mais également (osons le dire) esthétiques. Mais laissons de côté un instant la dimension esthétique du Tango afin de nous concentrer sur les aspects pratiques. Pour reprendre le vocable employé dans les écoles de commerces, nous allons donc essayer de vous expliquer :

– les forces et les faiblesses de nos pieds,

– les menaces (ou risques) et les opportunités dans notre pratique du Tango Argentin et plus encore lorsque celle-ci est intensive.

On appelle cette approche la méthode S.W.O.T. ou F.F.O.M. en français ; si ça n’apporte pas grand chose au Tango de le dire, en revanche cela permet d’expliquer notre démarche et, accessoirement d’alimenter une conversation en Milonga en déballant votre science : c’est ce que l’on appelle joindre l’utile à l’agréable.

2. Pourquoi prendre soin de ses pieds au Tango?

Je veux bien admettre que la question peut sembler « bête ». Adepte de la méthode Coué (l’auto-suggestion consciente et positive), il me semble toujours utile de redire que la santé des pieds au Tango est trop souvent négligée, alors même que celle-ci impacte directement notre corps, notre danse (guideur ou guidé), mais aussi votre plaisir durant la danse. Des pieds en bonne santé c’est également une plus grande endurance et vous protège davantage contre les diverses affections de celui-ci. Prendre soin de ses pieds vous permet de renforcer vos mollets, votre voûte plantaire, vos genoux et le dos. Au Tango, des pieds en bonne santé vous confèreront une plus grande liberté de mouvement et participeront à l’amélioration de votre posture.

3. Que disent les spécialistes à propos de la santé des pieds ?

 

Les études scientifiques portant sur l’usage de chaussures à talon n’apportent pas un éclairage précis et encore moins dans la pratique du Tango Argentin. En effet, il semble qu’il n’existe pas véritablement de consensus en la matière, notamment dans le cadre d’une pratique sportive associée. Vous savez, c’est un peu comme la position lors du sommeil du nourrisson : il y a de nombreuses écoles de pensées mais pas on ne sait jamais en définitive laquelle est la meilleure !

Néanmoins il est indispensable de prendre soin de ses pieds, car ils sont souvent mis à rude épreuve durant les Milonga, les Festival ou les Marathons de Tango. Tâchons ici de comprendre pourquoi il est important de prendre soin de ce que Léonard de Vinci qualifiait de « chef d’œuvre d’ingénierie et une œuvre d’art », tant il requiert à la fois de la mobilité, de la souplesse et une grande solidité. La science, et plus précisément la médecine générale et de spécialité, nous apportent à ce titre bon nombre d’éléments de compréhension à propos du pied et des enjeux qui l’entoure, notamment par le biais de ces quelques données chiffrées.

3.1. Soin des pieds : Quels enjeux (généralités) ?

 

Tout d’abord, voici les quelques données statistiques compilées dont nous disposons sur le pied datant de 2012 :

  • Français déclarant avoir des problèmes aux pieds 67% 67%
  • dont % de femmes concernées 73% 73%
  • dont % d’hommes concernés 52% 52%
  • Français ayant des problème au niveau des ongles des pieds (mycoses, traumatismes, etc.), 37% 37%
  • Ont recours à un podologue (1 femme sur 3 & 1 homme sur 5) 31% 31%
  • Femmes portant courament des chaussures à talon (> 3 cm) 15% 15%
  • Femmes possédant des chaussures à talon (> à 3 cm) 69% 69%
  • Personnes pratiquant une activité sportive ( 3h par semaine en moyenne) 58% 58%

Vous pouvez également retrouver d’autres données sur l’usage des chaussures de Tango Argentin dans une autre de nos articles.

3.2. Les différentes formes (morphologie et physiologie) de pieds :

 

3.2.1. Morphologie des pieds :

  • Le pied égyptien (le gros orteil est le plus long que les autres – Cf infra N°1) : 51 % des personnes.
  • Le pied grec (le 2ème orteil est le plus long  – Cf infra N°2) : 40 % des personnes.
  • Le pied carré ou pied romain (les 3 premiers orteils sont de taille identique, les suivants plus petits- Cf infra N°3) : 9% des personnes.

3.2.2. Physiologie des pieds :

  • Les pieds creux (Cf infra N°4) : 24 % des personnes
  • Les pieds plats (Cf infra N°5) : 27 % des personnes
  • Les pieds « normaux » (cf : infra) : 49 % des personnes

Ainsi, d’une morphologie à une autre ou d’un physiologie à l’autre les problèmes rencontrés peuvent être très différents. Par conséquent les soins à apporter ainsi que les zones de vigilance seront variables. On notera néanmoins quelques

soin des pieds sante des pieds au tango type de pieds

3.2.3. Quelles chaussures de tango pour quelles formes de pieds ?

 

Les pieds égyptiens étant les plus courant, et les plus fonctionnels, ils est aussi plus facile pour leur propriétaire de trouver une chaussure de tango adaptée. La contre-partie c’est que ce type de pied est plus sujet que les autres au risque d’hallux valgus.

Conseils : dans la mesure du possible privilégiez les chaussures les plus larges à l’avant.

Les pieds grecs quant à eux, seraient d’avantage sujets à l’apparition de callosités et de douleurs sur la plante des pieds. Ceci est du au fait que la répartition du poids du corps est modifiée en raison de la proéminence du 2ème orteil.

Conseils : Optez de préférence pour des chaussures plus amples et suffisamment larges devant, mais qui soutiendraient bien le pied. Les chaussures plus pointues sont en revanche compatibles avec le pied grec. Attention en revanche lors du choix de la pointure, c’est le 2ème orteil qui doit être pris en compte pour déterminer la pointure adéquate. Par ailleurs, si la pression est trop importante sur les orteils, pensez à utiliser des coussinets en silicone ou une semelle adaptée à votre voute plantaire.

Les pieds carrés auront plus de difficultés à trouver des chaussures adaptées à leur morphologie. Les chaussures de tango à bout carré ou à bout rond sont à privilégié mais il est peut fréquent d’en trouver (or sneakers ou chaussures de tango d’entrainement). Les femmes privilégieront les chaussures à bouts ouverts à défauts de trouver des carrés.

Les pieds plats et les pieds « normaux » ne souffrent pas de problèmes majeurs liés à leur physiologie.

Conseil : Les pieds plats ou normaux pourront se tourner vers presque tout ce que l’on trouve de chaussures de tango, que ce soit au rayon des femmes ou bien des hommes. La condition étant toujours d’avoir un bon soutien de la voute plantaire. L’amorti doit être pris en compte. Chez les hommes c’est souvent la conception du talon qui assure la plus grande partie du service. Pour les femmes choisissez une chaussure confortable, bien que cette sensation de confort s’atténuera très vite dans le temps selon l’intensité de votre pratique avec le tassement de la semelle.

Les pieds creux qu’il soient antérieurs, postérieurs ou mixtes ne sont pas simple à appréhender du point de vue global et du point de vue du Tango en particulier. La courbure marquée de l’arche plantaire rend à priori toute possibilité de trouver une chaussure de tango parfaitement adaptée veine. Cette dernière à pour conséquence de provoquer des douleurs au niveau des genoux, des talons et de la cheville.

Conseils : Le premier conseil c’est de demander l’avis et les conseils d’un spécialiste. Le choix d’une paire de chaussure répondant aux exigences de santé des pieds au tango passera probablement par des compromis ! Sans contre-indications médicales, il sera tout de même souhaitable de prévoir une semelle orthopédique en complément de vos chaussures.

3.3 Palmarès des douleurs ressenties au niveau du pied :

Les pathologies associées au pieds sont nombreuses, mais néanmoins connaissent quelques dominantes (données de 2012), comme par exemple :

  • Douleurs localisées au niveau des orteils : 22,9%,
  • Hallux valgus (déformation du pied) : 13,0 %,
  • Douleur au niveau des têtes métatarsiennes : 10,0 %,
  • Douleurs au niveau de la voûte plantaire : 8,6 %,
  • Douleurs au niveau du talon : 9,2 %.

Bien entendu nous n’allons pas interpréter ces données, en revanche, force est de constater que les problèmes de pieds ne sont pas chose rare. D’autre part, il faut noter que ces statistiques ne portent pas sur un public spécifiquement sportif et encore moins sur une population de danseurs de Tango.

soin des pieds sante des pieds au tango pathologies

Les paramètres à prendre en compte lorsque l’on évoque la santé des pieds au Tango ou en dehors du Tango dépendent ainsi de nombreux critères :

  • Critères morphologique
  • Critères physiologique
  • Mode de vie et hygiène corporelle
  • Maladies chroniques éventuelles (exemple : les rhumatismes ou encore le diabète qui favorise l’apparition de pathologies du pied comme la diminution du flux sanguin ou la neuropathie périphérique)
  • Activité physique (pas seulement le Tango Argentin)
  • Votre style de Tango

Pour reprendre notre raisonnement en introduction, les forces, faiblesses, opportunités et menaces doivent par conséquent être regardés à la lumière de l’ensemble ces critères. Bien entendu, la pratique du Tango Argentin contribue par certains de aspects à agir positivement mais aussi négativement sur ces critères, en tant que pratique sportive et d’activité basée sur la marche…et plus encore lorsque celle-ci est effectuée du haut de vos 8 cm de talons. A cet effet, nous ne pouvons que vous inviter à lire cet autre article (cf : Comment bien choisir ses chaussures de Tango), qui rentre un peu plus en détail sur les effets désirables et moins désirables de la chaussure de tango.

La chaussure à talon est d’un usage quasi systématique chez les tangueras comme chez les tangueros, bien que pour ces derniers ils ne dépassent que très rarement les 3,5 cm. Alors pourquoi prendre soin de ses pieds et que faire avant, pendant et après une milonga afin de les préserver ? On le dit une nouvelle fois : La santé des pieds au Tango passe presque exclusivement par des chaussures adaptées à la pratique du Tango et à votre morphologie, du bon sens et surtout de toujours rester à l’écoute de son corps et, bien entendu, de ses pieds.

Talon et santé des pieds

4. Nos conseils pour veiller à la bonne santé des pieds au Tango ?

Tout d’abord, il s’agit de faire preuve de bon sens : 8 heures par jour perché sur des chaussures à talons aiguille de 12 cm ce n’est pas très raisonnable, pour ne pas dire que c’est fortement déconseillé. Voici quelques bonnes pratiques en matière d’usages de chaussures de Tango :

  1. Avant toute chose, choisissez une paire de chaussure adaptée au Tango et ne négligez pas la qualité de vos chaussures de tango (cf : Comment bien choisir ses chaussures de Tango). On ne dira jamais assez qu’il est indispensable de s’équiper de façon adéquate, dès lors que votre pratique du Tango devient significative et régulière (disons au delà de 1h par semaine).
  2. Évitez les chaussures conçues à partir de matériaux synthétiques qui ne permettent pas de laisser le pied respirer, privilégiez les chaussures en cuir ou en daim (nubuck ou gamuza en espagnol).
  3. Ne faites pas un usage trop prolongé de vos chaussures de tango à talons hauts (au delà de 3 cm) et alternez avec des chaussures plates (type sneakers de danse/baskets de danse comme par exemple ces modèles de chez DNI Tango). Cela atténuera la pression importante exercée sur l’avant du pied, retardera l’échauffement et la fatigue prématurée du pied.
  4. Remplacez vos chaussures de tango lorsque cela devient nécessaire (et dans la mesure du possible). En effet, une chaussure d’apparence relativement neuve, même intrinsèquement de bonne qualité, perd progressivement de ses qualités techniques (diminution de la glisse au niveau de la semelle, usure du talon, détente des matériaux entrainant une diminution de la fonction de maintien du pied, diminution de l’amorti, etc.)
  5. Utilisez des semelles en gel ou orthopédiques avec vos chaussures de Tango. Il existe aujourd’hui sur le marché de nombreuses semelles en gel, ultra fines et discrètes qui empêcheront vos pieds de glisser vers l’avant et diminueront sensiblement l’échauffement au niveau de la balle du pied (syndrome de la tanguera). Il est également possible de faire faire des semelles sur mesure adaptées à votre pied et à votre posture, voire même de les insérer directement sous la semelle de votre chaussure de tango habituelle afin de gagner de la place (n’hésitez pas à vous adresser à un podologue).
  6. Au Tango comme dans la vie, soyez à l’écoute de vos pieds ! Comme toute pratique sportive, le Tango Argentin sollicite énormément vos pieds, à ce titre, soyez attentifs aux éventuels maux que vous pourriez ressentir et n’hésitez pas à consulter votre médecin dès que vous décelez une douleur anormale et/ou prolongée.
  7. Pratiquez le bain de pieds, surtout après la milonga. Trempez vos pieds durant 15 minutes dans une petit bassine d’eau chaude à environ 30° (Attention :  l’eau bout à 100°C, il ne s’agit pas de faire infuser vos pieds !) dans laquelle vous aurez ajouté une poignée de gros sel ou de sels de bain. Cela permet d’éliminer les impuretés, évacuer en partie de la fatigue accumulée, tout en profitant d’un effet relaxant. Profitez-en, pour vous débarrasser des peaux mortes et autres callosités qui se forment progressivement, en insistant légèrement sur le talon, le port de chaussures à talon favorisant l’apparition de corne dans cette zone.
  8. Hydratez vos pieds avec une crème hydratante adaptée à la nature de votre peau, la peau des pieds étant bien plus sèche et épaisse que les autres parties de votre corps, nourrissez la régulièrement. Petite astuce : utilisez une crème anti-frottements afin de prévenir la formation d’ampoules.

Vous ne disposez que de quelques minutes pour prendre soin de vos pieds après une Milonga ? Pas de problème : roulez la plante de vos pieds sur une balle de tennis ou, pour quelques euros, une balle de massage, de la pointe des orteils à l’extrémité postérieure du talon, en insistant bien au niveau de la voûte durant une minute. Effet relaxant garanti !

Reflexologie - Santé et soins par les pieds

En rentrant chez vous, une âme charitable se propose de vous masser les pieds ? Bien entendu, ne refusez pas cette proposition. Quelque soit son professionnalisme, les vertus relaxantes du massage de pieds ne pourront que vous détendre et améliorer la circulation sanguine. Et pourquoi pas, de temps en temps, s’offrir un petit moment de détente avec un massage de type réflexologie ou shiatsu ?

 

En conclusion : La santé des pieds au Tango c’est sacré !

Ces quelques conseils, loin de se substituer à un avis médical ou aux conseils d’un spécialiste, contribueront à réduire sensiblement les risques relatifs à la pratique du Tango Argentin, tout en vous permettant d’augmenter ou de prolonger votre plaisir dans les bras de votre cavalière ou de votre cavalier.

Bien entendu, nous ne faisons pas non plus l’apologie de la chaussure à talon : La communauté scientifique a déjà largement démontré que son usage doit être modéré donc, raisonnable…quand bien même, nous savons qu’il n’est pas toujours facile de l’être et, qui plus est, dans le Tango Argentin…

Vous souhaitez apporter des précisions à cet articles, raconter votre expérience, ou tout simplement partager vos trucs & astuces : C’est très facile, laissez-nous un commentaire !

Sources :

UFSP : Union Française pour la Santé des Pieds (enquête 2012 UFSP/JB Rodde/Sidas sur la santé des pieds – résultats obtenus en 2011 réalisée sur un échantillon de 995 personnes)

Santé Canada : Article de Lisa van de Geyn 2012 : La santé à vos pieds

Remerciements à Béatrice Nouhet (Pédicure / Podologue & Tanguera à Paris) pour ses précieux conseils.