Tango Libre : Un film original loin des clichés

21 Nov 2012 | 0 commentaires

?

Tango Libre : Un film original loin des clichés

21 Nov 2012 | Cinéma | 0 commentaires

film tango au cinema tango libre

Tango Libre est le dernier film de Frédéric Fonteyne, sorti le 7 novembre 2012 en Belgique, fera son apparition dans les salles en France à partir du 28 novembre 2012 après avoir obtenu le prix spécial du jury au Festival International du film de Venise au mois de septembre. Nous avons pu assister à sa projection en avant première hier à Paris. Voici nos premières impressions…

Synopsis du film Tango Libre :

JC, gardien de prison, est un homme sans histoire. Sa seule fantaisie consiste à suivre un cours de tango un soir par semaine. Un jour, il y rencontre une nouvelle venue, Alice. Le lendemain, il la retrouve avec surprise au parloir de la prison, elle rend visite à deux détenus : l’un est son mari, l’autre son amant…Étrangement attiré par cette femme libre qui ne vit selon aucune règle, JC finit par transgresser tous les principes qui gouvernaient sa vie jusqu’alors…

FICHE TECHNIQUE :

  • Titre original : Tango Libre
  • Réalisateur : Frédérique Fonteyne
  • Genre : Fiction
  • Durée : 1h 45mn
  • Sortie en Belgique : 07/11/2012 en France : 28/11/2012

notre avis :

Drame ou comédie tragique ? Cette fiction évoque aussi bien les rapports hommes-femmes, la liberté ou l’amour dans un scénario original.

Comme le précise Frédérique Fonteyne, il s’agit plus d’un film de parloir que d’un film de prison et pour cause les dialogue y sont très présents.

Ce film est agréablement ponctué de Tango argentin, habilement employé comme moyen métaphorique afin d’amplifier l’émotion et l’ambiguïté des personnages. Le Tango argentin, présenté loin des habituels clichés, est en revanche, intelligemment habillé d’une « virilité carcérale » de circonstance, dont l’esthétique est très bien mise en valeur à l’écran grâce au talent chorégraphique de Pablo Hernan Tegli.

Les Tangueras et Tangueros regretteront sans doute la brièveté de la scène de danse entre Pablo Tegli et Chicho Frumboli, sans que ceci ne retire quoi que ce soit au film.

Le casting complète parfaitement un script simple et drôle, qui laisse toute la place aux jeux de regards. Sergi Lopez tient là un rôle taillé sur mesure, quand François Damiens interprète, non sans une certaine réussite, un gardien de prison sobre et émouvant. le reproche que nous pourrions lui faire est peut-être de n’avoir pas laissé plus de place à l’ambiguïté des personnages dans ce scénario ou tout est transcrit en mots. Néanmoins, Tango libre demeure un film intéressant et à l’esthétique plaisante, à voir dès que possible !

Les autres critiques du film :

La Libre (Belgique) : « Ode à la liberté portée par des comédiens attachants mais aussi par quelques scènes d’où se dégage une vraie énergie, une vraie magie. »

Camera Obscura : « Tango libre est ce que l’on pourrait appeler un « honnête divertissement », mais il est peut-être aussi un peu plus que ça. »

7sur7 (Belgique) : « Tango libre est une vraie réussite. A voir au cinéma dès aujourd’hui. »

Pour en savoir plus et/ou partager sur le film Tango libre :

Visiter la page Wikipedia officiel du film Tango libre

Rejoindre la page officielle Facebook du Film Tango libre

Si vous souhaitez découvrir notre sélection complète de films évoquant le Tango, rendez-vous sur cet autre article. A présent c’est à vous de nous dire ce que vous en avez pensé…

film tango libre del toro
film tango libre gardien prison
film tango libre dominic
film tango libre abrazo fonteyne

Filmographie de Frédéric Fonteyne :

– 2012 : Tango libre
– 2004 : La femme de Gilles
– 1999 : Une liaison pornographique
– 1997 : Max et Bobo

Distribution :

JC : François Damiens
FERNAND : Sergi Lopez
DOMINIC : Jan Hammenecker
ALICE : Anne Paulicevic
ANTONIO : Zacharie Chasseriaud
L’ARGENTIN : Mariano «Chicho» Frumboli
et avec la participation de Pablo Hernan Tegli

Bande Originale du Film :

– Wasteland (Woodkid)
– Philharmonics (Agnes Obel)
– Pobre Flor (Alfredo De Angelis)
– Louretta (Agnes Obel)
– Tengo Miedo (Francisco Canaro)
– Introduction (Tindersticks)
– Baby Love (The Supremes)
– Riverside (Agnes Obel)
– La Del Ruso (Gotan Project)
– El Lloron (Hugo Diaz)
– Home (Lisa Hannigan)

0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.